41ème action de recouvrement des panneaux de pub: Dimanche 14 janvier

Nombre de personnes : 12 personnes environ (nombre de participants fluctuant)
Nombre de panneaux recouverts : 44 panneaux

La température au décollage avoisinait les 5°C. Quelques turbulences au départ, avec la venue de la police municipale avertie par vidéosurveillance. Suit la venue des RT (Renseignements Territoriaux, précédemment RG puis SGEG), mais tout se calme rapidement et l’avion reprend un vol stationnaire.

Le nuage publicitaire était particulièrement dense et a provoqué un retard du vol d’au moins 1 heure.
Une quarantaine de panneaux ont été soufflés par notre passage. Ou tout au moins camouflés par une pluie de papier kraft tous plus inspirés les uns que les autres.

Après un départ réel du vol à 10h30, l’arrivée a finalement eu lieu sur les coups de 13h. Le voyage s’est déroulé sans plus de problème…

Et une bonne année 2018 sans pub !

 

40ème action de recouvrement des panneaux de pub: Dimanche 19 novembre

Malgré le froid et l’heure matinale, une douzaine de personnes se sont réapproprié l’espace public lors de ce 40ème recouvrement!
Pochoirs, citations, dessins ont fleuri le long du boulevard, cachant ces publicités qui ne sont ni légitimes (privatisation de l’espace public), ni gratuites (les coûts des campagnes de pub sont répercutés sur le prix de vente) et qui sont bien trop souvent illégales car elles ne respectent le Règlement Local de Publicité !

Action de recouvrement de panneaux de pub dimanche 22 octobre

Reprise des recouvrements du RAP dimanche dernier dans le centre de Toulouse.

Une quarantaine de panneaux recouverts le matin entre Jean Jaurès et Compans Caffareli dans une ambiance festive et animée par le passage des coureurs du marathon durant toute la durée du recouvrement. Quelques clins d’œil à nos amis coureurs, de l’obstruction de publicité, parfois en dénonçant ce matraquage incessant, et parfois en affichant de la poésie à la place des pubs. Quand bien même il serait indispensable d’apporter en permanence une occupation à nos pauvres cerveaux de peur qu’il ne se mettent à penser par eux même, la publicité ne serait peut être pas la seule forme d’occupation possible… Mais des espaces libres pour laisser les esprits vagabonder à leur gré ne seraient peut être pas si mal non plus. 🙂

Salut tout le monde, et à bientôt dans les rues de Toulouse!