CliMars Attaque

 

Pendant la semaine du 5 au 13 mars, plusieurs associations vont faire vivre une semaine d’action pour le climat à Toulouse avec des conférences, des actions, une marche climat, … Voila le programme ! Pour s’inscrire aux actions : https://linktr.ee/CliMars_Attaque

Suite au rapport du GIEC, RAP Toulouse s’associent à ces associations pour relayer les alertes des scientifiques et demander aux élu·e·s et candidat·e·s de prendre de réels engagements. Voici le communiqué : 

En 2021, comme depuis des années, les forces politiques au pouvoir n’ont pas su être au rendez-vous. La COP 26 à Glasgow et Congrès mondial de la nature (UICN) à Marseille ont été deux sommets sans prise d’engagement à la hauteur de la nécessité.
En France, la loi Climat et Résilience a reculé sur de très nombreuses mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat en repoussant les échéances, diminuant les exigences ou en ignorant purement et simplement des propositions choisies à la quasi-unanimité.
À Toulouse, le rapport intermédiaire d’évaluation du Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) de Toulouse Métropole révèle les retards considérables pour atteindre les -40% d’émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 2008.
Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a définitivement confirmé l’urgence et détaille bien les conséquences possibles des perturbations de la biodiversité et du climat aux quatre coins de monde. Fin février 2022, le 2ème rapport du GIEC sur les conséquences du changement climatique sera rendu public ; le mois suivant, le 3ème volet portera sur les adaptations nécessaires face aux bouleversements attendus. Par ailleurs, les dernières projections réalisées par MétéoFrance font apparaître que le nombre de jours de vagues de chaleur serait multiplié par un facteur 5 à 10 en France métropolitaine dans un scénario sans effort de baisse des émissions de gaz à effet de serre. Pour des scénarios sans effort ou d’efforts modérés, on assisterait à un bouleversement de la pluviométrie avec une baisse des précipitations l’été qui serait particulièrement marquée dans les régions de la moitié sud du pays.
À quelques semaines des élections présidentielles, ces rapports doivent faire partie intégrante du débat et des programmes. Mais nous constatons déjà que des engagements à la hauteur des enjeux ne sont pas pris par les candidat.es.
C’est pourquoi, à Toulouse, des militant·es de plusieurs organisations se regroupent pour relayer les alertes des scientifiques et demander aux élu·es et candidat·es de prendre de réels engagements.
Durant la semaine du 5 au 13 mars 2022, des actions seront proposées par chacune des associations : Alternatiba Toulouse, les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, l’Atécopol, ATTAC, ANV-COP21 Toulouse, l’Axe vert de La Ramée, Extinction Rébellion, France Nature Environnement, Greenpeace Toulouse, La Fresque du Climat, Réseau Salariat, Résistance à l’Agression Publicitaire Toulouse, Youth for Climate et d’autres qui nous rejoindront.