Jour de la Nuit 2022 🦉

Le 15 octobre 2022, à l’occasion du Jour de la Nuit, Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) se joint à Agir pour l’Environnement et de nombreuses autres associations pour dénoncer la pollution lumineuse nocturne.

Cette année est particulière car cette mobilisation a lieu dans un contexte de politique de plan de sobriété du gouvernement. Pourtant les écrans devraient déjà tous être éteints dans le contexte actuel de la crise actuelle. Nous demandons au président de la République leur extinction dans cette pétition, signez-la et partagez-la. ✍

La pollution lumineuse est une nuisance à plusieurs égards :

– elle constitue un gaspillage énergétique, qui se traduit par des déchets nucléaires et des émissions de carbone supplémentaires ;

– elle perturbe aussi bien la faune que la flore : la faune en modifiant les trajectoires des oiseaux migrateurs et en décimant les insectes (2e cause de mortalité après les pesticides); la flore en retardant la chute des feuilles et en perturbant la pollinisation nocturne par les papillons de nuit ;

– elle a un impact sur la santé humaine puisqu’elle crée des troubles du sommeil entraînant une baisse de production de mélatonine, pourtant vitale au bon fonctionnement de notre organisme.

Parmi ces sources de pollution lumineuse, les publicités et les enseignes génèrent une dépense énergétique dont l’unique but est de nous rappeler à notre rôle de « consommateurs », de jour comme de nuit. À la pollution lumineuse s’ajoute donc une pollution mentale de plus en plus prégnante dans l’espace public, avec le remplacement progressif de toutes les affiches papier par des dispositifs déroulants, éclairés et depuis quelques années par des écrans numériques de 8 m2, et jusqu’à 50 m2 dans l’emprise des aéroports et des stades sportifs.

À l’occasion du Jour de la Nuit, R.A.P. Toulouse a appelé à éteindre les enseignes et procédé au recouvrement de publicités lumineuses, puisque la mairie ne semble pas appliquer l’interdiction d’éclairer entre 23h et 7h du matin qui est pourtant passible de 1500 € d’amende.

Pour en savoir plus sur l’action de RAP Toulouse, vous pouvez écouter l’émission de Canal Sud

 

 

#ÉteignonsLaPub #JourDeLaNuit

Jour de la nuit 2017 à Toulouse: Bilan

A l’occasion du jour de la nuit 2017, une quinzaine de personnes se sont baladées perches en main dans l’hypercentre toulousain en éteignant presque 100 enseignes allumées en dépit de l’heure tardive.

A chaque extinction, RAP Toulouse a apposé un tract sur la vitrine du commerce touché pour prévenir que depuis 2011, les enseignes et vitrines doivent être éteintes 1h après l’arrêt de toute activité, à 1h du matin au plus tard et jusqu’à 5h.

Cette loi d’extinction, si elle est appliquée

  • fait économiser à l’année l’équivalent de la consommation de 750.000 ménages
  • protège la biodiversité nocturne (papillons nocturnes, chauve-souris…)
  • améliore les conditions de vie (troubles du sommeil)
  • rallume les étoiles (un tiers de la population mondiale ne voit plus la Voie Lace)

Le Jour de la Nuit 2017

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne, du ciel étoilé, et au gaspillage énergétique.

Au programme : balades nocturnes, observations des étoiles, sorties nature et action d’extinction d’enseignes !

Depuis 2012, un décret prévoit l’extinction des publicités lumineuses entre 1h et 6h du matin. Seulement ce décret n’est que très rarement respecté et il concerne seulement les enseignes lumineuses, pas le mobilier urbain éclairé (abri-voyageur, sucettes).

Prévoyez vos perches ! (parapluie, canne + cintre scotché au bout !)

Rendez-vous à 20h devant le métro J. Jaurès.